03 février 2006

5

Réveillée dans un sursaut, le visage baigné de larmes. Je me suis éveillée dans cet état-là, totalement hagarde. Ma tête cherchant des explications. Seul le ronronnement du chat me fit redescendre sur terre.

 

Je rêvais. Je rêvais que j'étais avec lui. J'attendais son enfant. Cet enfant voyait le jour et que nous formions une petite famille autour des couches et des biberons . Tout semblait calme et précieux dans ces images rêvées. L'amour était exactement comme je le croyais avant. Avant qu'il ne parte.

 

Il n'y avait qu'un amour possible, cet amour que nous avions construit petit à petit. Seul cet amour était possible, et seul celui-ci pourrait bercer ma vie. Il me souriait, me regardait comme si j'étais l'incarnation même de la douceur. Je faisais partie de lui, comme il faisait battre mon coeur. Nous ne formions qu'une entité et notre petit trésor nous souriait dans son berceau : notre fille. De notre amour était né le plus joli être vivant, et je me reposais dans ses bras en tenant contre mon coeur notre enfant.

 

Je n'eus que le temps d'essuyer mon visage avant d'aller en cours. Dans la rue, des larmes coulaient encore sur mes joues.

 

Ma vie n'était pas ce rêve.

Posté par loonea à 19:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur 5

Nouveau commentaire