04 février 2006

6

La journée a été étrange, silencieuse et froide, couverte de neige. Mon regard n'a cessé de errer à droite à gauche, cherchant à s'accrocher à quelque part, comme si un petit incident pouvait faire basculer mes pensées dans la joie et la bonne humeur. Je regardais les branches emplies de neige, les flocons voletant de part et d'autres et recouvrant tout sur son passage d'un tapis léger et blanc. Mais rien ne m'a sortie de ma torpeur. Les images de la nuit s'entrechoquaient encore devant mes yeux. Ma nuit n'avait pas été peuplée d'un futur imaginaire. Non. Ma nuit avait été peuplée de passé. De notre passé. Il était là. J'étais là avec lui. C'était simple. C'était doux et joli à la fois. Ridicule comme dans les livres à l'eau de rose. Nul mot n'était utile. Nous étions là, mains dans la main à nous sourire. Confiants. C'était simple.

 

Ce passé en noir et blanc avait un goût de rancoeur. Je me suis réveillée, le coeur transi d'effroi. Je lui en voulais. Je lui en voulais énormément. Les jolis instants avaient été gâchés par son départ. Tout avait été souillé par sa seule absence. Les sourires et les baisers passés ne pouvaient plus réchauffer mon coeur froid. Plus rien ne pouvait réchauffer mon coeur. Plus rien. Pas même ce chat, sombre vestige de notre amour passé, qui venait pleurer sous nos fenêtres pour obtenir caresses et croquettes. Pas même ce chat qui me lèche le visage tous les matins quand mon réveil sonne.

 

Le passé est dénué de charme. Que dire du présent qui m'attend ?

Posté par loonea à 02:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur 6

Nouveau commentaire